Près de 25 % de la déperdition de la chaleur sont provoqués par le problème d’isolation des murs d’après les données de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). L’isolation par l’extérieur est une solution à long terme pour améliorer le confort thermique d’une habitation. Ce guide vous aidera à mieux comprendre le principe de cette technique d’isolation. Vous y trouverez aussi le coût au mètre carré des travaux d’isolation par l’extérieur.

Pourquoi opter pour l’isolation par l’extérieur ?

Depuis la sortie du décret n° 2016-711, les travaux d’isolation par l’extérieur sont devenus obligatoires. Cette disposition est entrée en vigueur depuis 2017. Elle concerne les travaux d’isolation en cas de :
  • réfection de la toiture ;
  • ravalement de la façade ;
  • réhabilitation d’un habitat.

En dehors de la mise en conformité aux réglementations, l’isolation par l’extérieur permet de bénéficier de nombreux avantages.

La praticité

L’isolation par l’extérieur vous met à l’abri des désagréments causés par un chantier. Vous n’aurez pas à subir les bruits et les amas de poussières.

Cette technique d’isolation vous évite également de réduire la surface habitable et permet d’embellir la façade. En plus d’optimiser l’étanchéité des murs, elle joue aussi un rôle esthétique.

L’économie d’énergie

Peu répandue sur le territoire hexagonal, l’isolation par l’extérieur connaît un engouement dans les pays froids.

En règle générale, la pose d’un isolant performant permet de réduire le coût de la facture d’énergie. Les économies d’électricité peuvent aller jusqu’à 25 %. D’après l’Anah, les ménages peuvent gagner jusqu’à 600 € par an grâce à la rénovation thermique de leur habitation.

Isolation par l’extérieur : comment y procéder ?

L’isolation par l’extérieur consiste à poser une couche protectrice sur le revêtement. Cette technique s’adapte aussi bien à la construction neuve qu’à la rénovation. Pour sa mise en œuvre, il est indispensable de définir la technique de pose des isolants et les finitions.

pose isolation par l'extérieur

Les techniques de pose des isolants

Il est impératif de réaliser un diagnostic de la performance énergétique avant de lancer les travaux d’isolation. Cette étape permet de déterminer avec précision le système de pose d’isolant.

Si l’habitation est mal isolée, il est préconisé d’opter pour la pose collée. Ce système de pose peut convenir, quel que soit l’état du support. En plus d’être facile à réaliser, il permet de bénéficier d’une résistance optimale au vent. Par ailleurs, cette méthode de pose n’est pas appropriée pour poser la laine de roche.

Au cas où le mur serait en mauvais état, privilégiez la pose calée chevillée. Cette technique a l’avantage de masquer l’aspérité du support. Elle est également adaptée avec tous les types d’isolants.

Lorsque le support présente des dégradations majeures, il est plus intéressant de choisir la fixation mécanique par profilés. Pour ce système, l’isolant est enveloppé de rails de maintien. Cette technique ne nécessite pas un temps de séchage, mais elle convient uniquement à l’isolant PSE blanc.

Les finitions

Vous aurez la possibilité d’opter pour un large choix de finition à la suite de la pose des isolants :
  • l’enduit hydraulique est connu pour sa grande résistance aux chocs ;
  • si vous cherchez des travaux simples à réaliser, vous pourrez opter pour l’enduit mince ;
  • le bardage fait également partie des options pour les finitions des façades. Il se caractérise par une ossature en bois ou métallique couvrant les isolants.

Le coût de l’isolation par l’extérieur

La technique de pose des isolants est un paramètre qui peut influencer le prix au mètre carré de l’isolation par l’extérieur. Examinons tous les éléments qui sont pris en compte pour définir le coût total des travaux d’isolation par l’extérieur.

Le coût des isolants

Le prix des isolants ne représente qu’une partie des dépenses. En règle générale, il oscille en fonction des matériaux utilisés :
  • vendue entre 3 € à 5 € par mètre carré, la laine de verre est le moins cher du marché ;
  • avec un budget entre 15 € à 20 € par mètre carré, vous pouvez opter pour l’un de ces isolants : le chanvre, la laine de coton, la fibre de bois ou le polystyrène ;
  • les matériaux de dernières générations tels que les panneaux isolants sous vide ou encore la brique « monomur » sont les plus onéreux. Le premier coûte entre 45 € à 60 € par mètre carré tandis que le second se négocie à 80 € par mètre carré.

La pose des isolants

L’isolation par l’extérieur implique en général des travaux plus complexes, quel que soit le système de pose. Son coût est de ce fait plus élevé par rapport à l’isolation par l’intérieur.

Vous débourserez en moyenne entre 70 € à 180 € par mètre carré pour la réalisation des travaux d’isolation par l’extérieur. Il s’agit ici d’un investissement rentable vu les avantages dont vous pourrez bénéficier.

Sachez que d’autres facteurs tels que les travaux d’enduits, le bardage ou encore l’installation d’un échafaudage peuvent avoir des répercussions sur votre facture.

Il est vivement recommandé de demander un devis détaillé pour avoir une idée du coût réel des travaux.